~~~~ PRESSMILITANT ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~ PRESSMILITANT ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Barrage de Sivens: une victoire administrative des opposants contre l'Etat socialiste, néolibéral et autoritaire. Réflexions diverses, Notre Dame des Landes, socialisme...

  

 http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/haute-garonne/toulouse/barrage-de-sivens-le-tribunal-administratif-annule-l-arrete-d-utilite-publique-1038665.html

  Après un mort (Rémi, par grenade offensive, sans sanction réelle pour l'agent en cause) et un massacre environnemental par tractopelle, en fait ce barrage est inutile selon le Tribunal administratif, et donc l'arrêté d'utilité publique pris par le Préfet est déclaré illégal.. C'est une victoire administrative des opposants et un exemple à suivre pour tous les opposants aux projets insensés mis en œuvre par un Etat (trop) centralisé qui possède une administration qui agit tel un monarque sans tenir compte des intérêts locaux, ou plutôt uniquement pour les intérêts de ses clients (petits politiques locaux et grandes entreprises "nationales" avares de projets de grande envergure à hautes retombées économiques pour leurs actionnaires apatrides qui utilisent le détachement comme arme de destruction massive des conditions des travailleurs et de l'emploi, vu que les petits patrons locaux ne peuvent pas les concurrencer). Merci le PS: le socialisme "à la Hitler", néolibéral, bonapartiste, clientéliste et autoritaire en même temps, c'est un brouillage complet du champ politique.. La mort de Rémi reste dans les esprits de ceux qui luttent c'est une certitude. Elle est injuste, injustifiée, et prouve la dérive autoritaire de l'Etat socialiste, confirmée par les ordres donnés au policier et CRS pendant les manifestations contre la loi "travailles!" partout en France depuis des mois. Ceci brouille l’échiquier politique car le parti socialiste n'en a plus que le nom, comme Hitler à une époque. En France, la première trahison des socialistes à leurs idéaux de toujours date de 1983 et l'acceptation du modèle néolibéral par les cadres du parti, contre sa base électorale. En effet, depuis Mitterrand, aucune remise en cause réelle au sein du parti n'est mise en avant. Ceci amène des contradictions internes comme la persistance de la présence de gens comme G. Filloche en son sein. Celui-ci n'a plus rien en commun avec un Valls par exemple (pourtant minoritaire, 5% aux primaires, mais choisis par Hollande). Hollande est, comme tous les énarques (petite parenthèse frappante, l'ENA est en faillite, donc les énarques ne tiennent pas leur maison, comment pourraient-ils tenir la France?!) responsable direct de la situation catastrophique du pays, notamment sur le plan économique et de l'emploi du fait de la continuité religieuse au néolibéralisme, en la poursuivant avec l'UE (contre le choix du peuple Français consulté par référendum = coup d'Etat parlementaire) et sa construction par cliquet (remise en cause par les Anglais). Il faut rappeler que le mentors de Hollande est J.Delors, le proeuropéen qui a réussi en 2005 à faire imposer ce résumé de 300 pages de la Constitution européenne refusée par les Français (que personne n'avait lu en Conseil des Ministres selon les aveux de Chevenement à Bourdin sur RMC fin juillet 2016). Ces socialistes sont persuadés d'un mythe européen de paix (sic), alors que cette construction n'est que le verrou final du modèle néolibéral voulu par les banquiers apatrides. Surtout que pour la paix, ce n'est pas ça du tout! Nous avons confié notre sécurité aux Etats-Unis, nous les suivons aveuglément. Pourtant les États-Unis sont constamment en guerre, c'est un Etat, un complexe militaro-industriel!! Tous les géopoliticiens le concèdent!

      A cause de cette UE, aucune politique autre que néolibérale n'est possible. C'est cela qui conduit nos socialistes au pouvoir à devenir de droite. La gauche est pour moi à la gauche du Parti socialiste, avec quelques éléments en son sein. Même si réellement cette répartition gauche-droite n'a plus de sens. Ce n'est pas une ligne droite qui irait de l'extrême gauche à l'extrême droite, mais un cercle: les électeurs des deux extrêmes ont les mêmes intérêts,  mais sont divisés. C'est ceci la plus grande réussite de ce modèle néolibéral: il a réussi à diviser politiquement les classes inférieures, afin qu'elle ne luttent pas d'une même voie contre lui. "diviser pour mieux régner" , vieux comme le monde..

     Il existe néanmoins au moins une remise en cause de ce système qui fait parler d'elle et qui est audible. C'est au niveau local qu'il faut la chercher, comme le montre les luttes multiples contre les grands projets. C'est un angle d'attaque concret, avec un calendrier (suivant les recours administratifs et les enquêtes publiques). Cet angle est inscrit dans la durée, et est plus certain dans le temps que les luttes contre la loi travail (qui sont pourtant plus importantes pour le plus grand nombre, mais qui se heurtent aux vacances, à l'Euro (sic), et à la lutte contre le terrorisme, et à l'Etat). Ici, l'Etat doit se plier aux décisions de justice. Et ceci a son importance. Il faut persévérer pour Notre Dame des Landes, il reste encore au moins 2 moyens légaux pour arrêter cette connerie d'aéroport, notamment environnementale (animaux en voie d'extinction, zone humide à remplacer(il faut trouver des agriculteurs locaux prêts à l'accepter sur leur sol), et aussi il est possible d'aller au niveau européen ensuite si ceux-ci échouent. Une victoire contre ce projet serait une puissante arme de motivation de masse qui pourrait porter les autres luttes en cours et celles à venir.

    Juste en regardant l'utilisation de la piste de Nantes et en la comparant à d'autres aéroports à piste unique comme celui de Genève par exemple, on se rend vite compte de l’aberration et qu'il suffirait d'augmenter le nombre de vols, et/ou faire transiter des avions plus gros. Ce tableau montre que l'utilité public n'est pas là vu que l'aéroport de Nantes ne tourne pas à plein régime (motif d'annulation courant des projets): http://geoconfluences.ens-lyon.fr/…/Fra…/images/NDDLtab3.gif

    Aussi, le nouvel aéroport nécessiterait en plus la construction d'une ligne de Train (nouveau coût! Nouveaux problèmes environnementaux..) et d'un parking immense pour répondre aux ambitions du projet. http://geoconfluences.ens-lyon.fr/…/Fran…/FranceMutDoc17.htm

    Je pense que les moyens légaux ont toutes les chances d'aboutir, et qu'un référendum n'empêche pas la mise en œuvre des nombreux motifs d'annulation devant le Tribunal administratif. Ce référendum (qui montre clairement que les gens qui ne sont pas impactés directement sont pour, et que tous ceux qui le sont sont contre!) n'a aucune valeur face au droit. Le juge peut et doit, si les motifs sont valables, annuler le processus de construction.

    De toute façon c'est comme les gares TGV qui poussent à chaque élection et qui ne servent à rien.. au bout du compte on se retrouve avec des TGV qui roulent jamais à pleine vitesse car ils s'arrêtent toutes les heures et qui coutent trop cher du coup, juste parce qu'un maire (cf Juppé à Bordeaux) a ses entrées à l’Élysée.. Et puis quoi l'emploi Français?! Elles embauchent que des travailleurs détachés ces putains de multinationales. Mais tout va bien, c'est l'Euro, et ne manifestez pas, c'est terrorisme land Paris.

    A bon entendeur!



01/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour