~~~~ PRESSMILITANT ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~ PRESSMILITANT ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Fondation Concorde, Alain Juppé le repris de justice et le nucléaire

Ce dimanche 21 février 2016, je zappais et suis tombé sur public Sénat. M. Juppé, ce très "respectable" Maire de Bordeaux, candidats aux présidentielles et inspecteur des finances gaulliste selon ses dires (sic), qui présentait ses grandes orientations politiques pour 2017 devant un parterre de patrons Français. Ces patrons semblent très soucieux de donner une seconde chance à des repris de justice en ce moment (18 mois de sursis, 10 ans d'inéligibilité, 5 ans de privation des droits civiques). N'attendez pas le même traitement de faveur si vous n'appartenez pas à la même classe sociale qu'eux. L'amnésie Française est une maladie qui a le vent en poupe. Entre Sarkozy et Juppé, la France est en train de devenir un modèle de réinsertion, peut-être pour contrebalancer ses multiples condamnation par la Cour européenne des droits de l'homme, pour les conditions de détention et l'état de ses prisons pitoyables;  Ou pas. Mais passons, revenons à notre sujet.

Ce "débat" télévisuel était organisé par la fondation Concorde Cette fondation est un think-tanks de la "droite modérée" comptant plus de 2500 membres qui a pour but de, je cite leur devise, "faire de la France le pays le plus prospère d'Europe", ni plus ni moins. Vous savez, un think-thanks, c'est ce truc des possédants qui permet de court-circuiter discrètement la volonté populaire et la démocratie. Pour être clair, c'est un groupe restreint d'initiés, qui se considèrent eux-mêmes comme plus intelligents face au peuple stupide incapable de réfléchir, et qui leurs permet surtout de préserver leurs précieux intérêts, la plupart du temps économiques, et en tous cas tout le temps minoritaires. En effet, ils s'adressent aux politiques qui les écoutent religieusement, et par l'argent et le lobbying, ils transforment leurs volontés en lois nationales. La Fondation Concorde est présidée par Michel Rousseau, docteur en Économie et Administration des entreprises, économiste de l'entreprise.

Une femme se lève, demande la parole, et affirme à M. Juppé sans sourciller que cette fondation a, entres autres, pour objectif la fin, purement et simplement, des subventions pour les énergies renouvelables! Et de surcroit, cette motivation, vient du fait qu'elle souhaite pérenniser le parc nucléaire Français, afin de rester un leader économique en la matière. Et donc, pour ceci, il faut inverser la volonté fébrile impulsée par M. Hollande de réduire le parc nucléaire tout en développant les énergies renouvelables, qui a pour but d'assurer un monde lointain propre (oui, les déchets nucléaires, Fukushima, tout ça..). C'est cette volonté que cette femme exprime calmement avec aplomb.

M. Juppé lui répond "oui". Il fait l'apologie du nucléaire et souhaite inverser la tendance de restriction s'il est élu. Et à cet instant, devant mes yeux, se dresse ce qu'il y a de plus sinistre et cynique dans la droite, l'expression de la volonté de profit à tout prix au détriment de toute problématique écologique, dans une vision actionnariale à court terme, exprimée par un homme censé être "d'Etat"de part la fonction qu'il brigue, par ce qu'elle représente. Je pensais, aux moins sur ces sujets, que ces hommes étaient censés retenir les leçons du passé, assurer la pérennité de l'humanité, qui nécessite l'amélioration de nos conditions de vie, en réduisant ou annulant tout risque écologique majeur potentiel.  Mais non, Juppé prend le risque et souhaite en plus stopper toute subvention pour les énergies renouvelables, toute possibilité de transformer notre modèle énergétique de façon durable et écologique, alors même que les Allemands sont en train de le faire actuellement, et que même l'Arabie Saoudite investie massivement dans le solaire. Par ce choix, il empêchera le soutien de l'Etat à toute entreprise ou  citoyen qui souhaiterait faire un geste pour la planète (fin des aides et remises d'impôts pour l'installation de panneaux solaires par exemples).

Bon, de toute façon, à son âge avancé, Juppé n'a plus grand chose à perdre, il mourrait avant d'être rongé par un cancer lié à un accident nucléaire, il a déjà des enfants, et donc évite les risques de malformation et de mort infantile. Et de toute façon, au pire, il possède assez d'argent pour se construire un abris anti-atomique et y vivre.. sic

Pourtant, après Fukushima (où le problème dont on entend plus parler, est loin d'être réglé - un nouveau séisme, et c'est le drame), Tchernobyl, et des incidents multiples à intervalles réguliers plus "minime" si l'on peut dire, la question du nucléaire ne devrait pas se penser financièrement par des patrons. Si il y a un sujet où le référendum national aurait sa place, c'est d'ailleurs bien ici. Que pensez vous du problème de l'entretien problématique par des entreprises privées recherchant sans cesse à faire des économies? Et la privatisation des centrales? Et la question de la vente de centrales à des pays sous tensions, sismiques, diplomatiques, ou en guerre? Quid du risque terroriste mis en évidence par plusieurs actions du mouvement écologique dans des centrales françaises? Est-ce bien raisonnable? Oui, ça fait beaucoup de questions..

Si rien ne change radicalement, quand l'accident arrivera, même pour ces messieurs les patrons, plus aucune prospérité ne sera possible, plus d'agriculture, d'eau potable, mais des morts et des déplacements de population, des maladies - plus de vie pour des décennies sur des milliers de kilomètres. Et si plusieurs accidents arrivent en même temps, c'est la fin potentiellement de l'humanité, rien que ça.. Pourtant avec ces gens, avec Juppé, et avec un vote plus largement en faveur d'un candidat de droite (englobe-t-on le PS dans la droite? mon petit doigt me dit que l'aile droite du PS serait pro-OGM et pro-nucléaire..), qui ne pensent que par le prisme du profit, c'est l'avenir qui pourrait, avec effroi, se dessiner pour nous et nos enfants.

Et, en regardant de près objectivement plus généralement les législations sur l'écologie telles qu'elles "existent", on s'aperçoit qu'aucune grande messe générale sur l'écologie n'a jamais créé de sanctions réelles contraignantes pour la violation de lois en la matière. Elles ne s'attaquent, comme malheureusement bien souvent en politique,  jamais aux causes réelles, ou n'existent tout simplement pas. Lors de ces pseudos grenelles de l'environnement, de COP21, de conférences climatiques mondiales à répétition, rendez-vous dédiés à l'entertainment médiatisé pour peuple désabusé - assemblées de grandes banques et entreprises multinationales pratiquement toutes impliquées directement ou indirectement dans au moins d'importantes pollutions, produisant leurs propres règles en orchestrant une musique bien rodée, jouée par leurs lobbyistes toujours plus voraces et qui ne se cachent plus, qui fait céder sur l'avenir de la planète par quelques diners bien arrosés "nos" politiques professionnels sans idéaux ni sens du devoir.  Ça vous rappelle à l'échelle nationale ou internationale ce que fait la fondation Concorde devant Juppé? Oui, c'est normal, vous avez tout compris..

Depuis combien de temps nous ne sommes plus écouté?  Pensez-vous que ces candidats, M. Juppé y compris, accepteraient de participer dimanche prochain à une réunion populaire afin d'écouter et prendre en compte nos opinions sur le droit du travail, la trop forte rémunération des actionnaires, la nécessité d'un programme d'écologie politique sérieux couplée d'une vision politique à long terme traitant en priorité la fin de la pauvreté, de la précarité, mettant en place une alimentation saine et un toit pour tous. Un rêve..

Comme l'avaient compris les élites romaines en leur temps pour être tranquille, ils appliquaient rigoureusement déjà une formule magique pour que le peuple se désintéresse de ce qui est important, et du politique en général: Pour le peuple, "du pain et des jeux". Aujourd’hui, ceci fut revisité par les américains experts en la matière, et étendu au monde entier, par le terme "titytainment". Mais l'esprit reste conservé à la lettre.



01/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour