~~~~ PRESSMILITANT ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~ PRESSMILITANT ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Goldman Sachs: un don à 6 chiffres pour les pro-européens anglais, ou la continuité d'un système qui se moque de nous.

    goldman-europe-new.jpg
 

   

         La célèbre banque qui aime voir ses employés se reconvertir professionnellement au sein des institutions politiques, notamment européennes, a encore frappé en venant de donner généreusement plus d’un million de dollars (oui, vous avez bien lu) aux partisans de l'UE en Angleterre. Et d'autres banques vont suivre cette méthode plus que discutable. Ce don, que d'autres qualifieraient de "pot de vin" est fait pour acheter et faire plier la volonté des anglais. Ceci ne m'étonne pas, et il ne faut pas chercher quelconque conspiration derrière, la raison est tout simplement pratique: Pour une banque, et même d'ailleurs plus généralement pour toute force qui souhaite négocier au sein d'un rapport de force, il est bien plus facile de s’adresser faire du lobbying face à un interlocuteur unique, en l’occurrence l'UE, que face à plusieurs pays européen qui peuvent avoir des opinions divergentes.

     Les anglais souhaitent majoritairement mettre un terme à l'hégémonie  de l'Union européenne avide d'ingérence dans les affaires intérieures des Etats ainsi que de transferts de compétences . Ce serait peut être la première étape de la désintégration de l'Europe, ou au moins un coup fort porté à cette institution. Et quand on regarde à quel point on a sauvé les banques européennes (Grèce...) grâce à l'Europe, alors que des pays étaient tentés de ne pas le faire, on comprend très bien l'intérêt de cette banque pour le maintient.

     Quand on fait un bilan de l'Europe (bénéfice/coût), c'est bien l'économie de marché ultralibérale qui a gagné. Les exemples ne manquent pas: privatisations forcées, système encourageant les délocalisations, tentative actuelle pour faire de l'Europe et des Etats-Unis le plus grand marché mondial (cf TAFTA, qui permettrait par ailleurs à une entreprise d'attaquer un Etat devant des juges qui ne répondent de personne).. Tout ceci se fait au détriment de toute mesure pour améliorer la qualité de vie des peuples européens. Nos usines ferment, les chômeurs sont plus nombreux, le droit du travail s'effrite, le nombre d'années passées à travailler augmentent alors que l’espérance de vie diminue.. Comme le dit si bien Warren Buffet, "il y a bien lutte des classes, mais c’est ma classe, celle des riches, qui est en train de la gagner!" 

    Aucune amélioration démocratique n'a été observé également, mais pire, l'Europe ne respecte pas les choix et la volonté démocratiques des peuples et use d'ingénieux stratagèmes pour les contourner afin de satisfaire sa volonté propre qui est, ne nous le cachons pas, formatée par une armée de lobbyistes au service des intérêts des multinationales privées qui ont les clefs du Parlement européen (aucun lobby citoyen européen réel n'existe, 80% de nos lois nationales sont des transpositions européennes, ce qui privent réellement nos élus de toute marge de manœuvre; la volonté du non à la Constitution européenne exprimée lors des referendum (France par exemple) a été contourné; une ébauche de projet de modification des traités prévoit le transfert de la souveraineté budgétaire vers l’UE, les textes européens sont d'une complexité inouïe pour se passer de l'analyse et de la critique du commun des mortels..). De plus, il est de notoriété publique que Jean Monnet, l'un des fondateurs de l'UE, travaillait directement à la solde des américains, et non, pas pour notre bien être collectif mes chers concitoyens européens. "On sait même combien il a été rémunéré puisque maintenant c’est déclassifié…" Et l'ultra conservateur Craig Roberts, ancien secrétaire d'Etat américain, complète ce tableau peu glorieux en affirmant: As an Assistant Secretary of Defense once told me, “European governments report to us. We pay them, and we own them.” ("les gouvernements européens sont à nos ordres. Nous les payons, et ils nous appartiennent") Par conséquent notre volonté est totalement mise de coté, déjà mal représentée par des élus conservateurs déconnectés et intéressés personnellement (cumul des mandats et des indemnités, professionnalisation de la vie politique, peu travaillent dans le civil..) qui ne représentent pas l'ensemble de la population (aucun ouvrier à l'Assemblée nationale, élus très âgés). Ils n'ont jamais rien fait et ne feront rien pour s'opposer à la technocratie européenne en marche constante ou la rendre plus démocratique. Dès le départ, la construction d'une Europe des peuples était viciée au profit d'une Europe pro-américaine (afin que les américains augmentent leurs profits sur le vieux continent avec le marché unique et la suppression des barrières économiques, qui doit prochainement fusionner intégralement avec le Traité transatlantique: la norme la plus faible en cas de conflit entre une norme européenne et une norme américaine sera appliquée, ouvrant une boite de pandore, comme sur la question des OGMs par exemple), financée et manipulée par les élites mondialistes possédant les multinationales. Les outils du contournement des peuples et de leur maintient d'un rapport de force qui leur est plus que favorable et injuste sont donc le juridique et l'influence, notamment par l'argent (qui a murmuré corruption?!). Le "don" de Goldman Sachs n'est qu'un épiphénomène de plus dans toute cette histoire de déni des volontés et des expressions démocratiques. Et la morale de cette banque n'est de toute façon plus à définir, notamment quand on se rappelle qu'elle a spéculé sur l’effondrement des  produits pourris (Subprimes) qui ont conduit à la crise de 2008. Elle les refourguait même à ses propres clients. ("pendant que Goldman Sachs incitait ses clients à jouer l’immobilier à la hausse, son gros partenaire Paulson, inspirateur du fonds, pariait à la baisse sur les même valeurs..")

     Pour conclure, il faut se remémorer les arguments qui nous étaient rabâchés religieusement avant la ratification du Traité de Maastricht par tous les médias mainstream qui relayaient une propagande bien huilée, et qui perdure, selon lesquels grâce à l'Europe unie nous serions plus fort, indépendant face à aux Etats-Unis, et que l'Europe nous apporterait à tous la prospérité et la paix. Est-ce le cas? Non. Les Etats européens sont en guerre et la subisse (Attentats sur le sol Français..), et notre situation en tant que citoyen n'est pas fameuse, que ce soit sur le plan économique ou démocratique. Le pouvoir de l'argent, sur fond de guerre économique sur le vieux continent a écrasé le pouvoir démocratique légitime des citoyens. Et aux yeux de tous ces faits, est-ce qu'il ne faudrait pas tout bonnement mettre fin, comme le souhaitent les anglais et de nombreux européens, à cette entité technocratique qui nous prend tous, pardonnez moi l'expression, pour les "dindons de la farce" face à la toute puissance actionnariale?

    Pour ce qui est de mon maigre point de vue subjectif face à l'argent de Goldman Sachs, en médecine, quand une jambe à la gangrène, on la coupe. Je ne pense pas du tout qu'il soit possible de modifier le cap de l'UE de l'intérieur, comme le prétendent tous les partis politiques français, de gauche comme de droite, FN et extrême gauche y compris. Pourtant il existe bien un article permettant la sortie unilatérale: c'est l'article 50 du Traité de Lisbonne. Mais là dessus, la loi du silence règne.

  1. "Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union..."

     A  bon entendeur.

PS: Pour aller plus loin, je conseille le documentaire d’Arte sur Goldman Sachs.

 

 

Cicatrisation piercing au nombril



01/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour